Après la dernière allocution du Président Emmanuel Macron sur l’aggravation de la situation sanitaire en France (épidémie de Coronavirus), le cahier de rappel est le nouvel outil à mettre en place. En effet, c’est la condition si les établissements de l’hôtellerie-restauration souhaitent rester ouvert même s’ils sont en zone d’alerte maximale.

Qu’est-ce-que le cahier de rappel ?

Le cahier de rappel est un outil qui doit être mis en place dans les établissements situés en zone d’alerte maximale pour le Covid-19 (restaurants, cafétérias et restauration rapide). Ce cahier de rappel se présente sous 2 formes (papier et électronique). Il peut être rempli par les restaurateurs ou par les clients eux-mêmes (réservation en ligne : Libro).

Quelle est son utilité ?

Ce carnet de contact va permettre aux gérants des établissements de récolter des informations personnelles sur leurs clients (nom, prénom et numéro de téléphone) afin de pouvoir faciliter le travail de l’ARS. En effet, l’Agence Régionale de Santé (ARS) étant en charge de contacter tous les cas contact des personnes positives au Covid-19, ce dispositif leur permettra de remonter la chaîne de cas contact plus rapidement afin de ralentir la propagation du virus. Ainsi, si une personne est déclarée comme étant positive au Covid-19 et a été passer un moment dans le même établissement que vous, vous serez immédiatement contacté pour être averti.

La protection des données est-elle respectée ?

En remplissant ce carnet de contact, vos clients n’encourent aucun risque sur la protection de leurs données. En effet, votre établissement doit respecter la loi à ce niveau. Pour cela, la CNIL à mis en place une réglementation afin que les établissements respectent le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données).

Quelles sont les règles à respecter pour mettre en place ce carnet ?

Pour mettre en place de cahier de rappel votre établissement doit :

  • Être en zone d’alerte maximale (obligation de mettre le cahier de rappel en place).
  • Estimer être nécessaire d’installer ce dispositif en le justifiant à ses clients (informer et demander leur consentement) et aux autorités sanitaires.
  • Se contenter de récolter le nom, le prénom et le numéro de téléphone du client.
  • Transmettre les coordonnées du clients aux autorités sanitaires.
  • Garder ces informations confidentielles et ne pas les utiliser à des fins commerciales (format papier : les documents doivent être bien rangés dans une armoire fermée à clé).
  • Détruire ces données au bout de 14 jours.

Comment présenter et mettre en place ces formulaires ?

Vous pouvez retrouver toute les procédures à suivre sur le site internet de la CNIL en cliquant sur ce lien : https://www.cnil.fr/fr/cahier-de-rappel-exemples-de-formulaire-de-recueil-de-donnees-et-mentions-dinformation-rgpd

vulputate, Nullam Donec libero Aenean Praesent risus odio leo